Responsabilité du fait de la chaussée

Maître Oscar Morin vous propose un moteur de recherche exclusif destiné à aider les victimes de préjudices corporels. Cet outil compile une large collection de questions et réponses expertes, couvrant des cas allant des accidents de la route aux erreurs médicales, pour offrir des conseils précis et adaptés. Il sert de guide pour naviguer les complexités légales des situations des victimes. De plus, le cabinet d'avocats de Maître Morin offre un premier rendez-vous gratuit pour évaluer les recours possibles.

Question 1 Chute à cause d'une plaque d'égout défectueuse

Récemment, j'ai été victime d'un accident sur la voie publique causé par une plaque d'égout défectueuse, qui m'a fait chuter et m'a infligé une plaie profonde. Cet incident m'a contrainte à un mois d'immobilisation avec des soins quotidiens. À l'époque, j'étais sous l'impression que les services de secours avaient informé la mairie de cet accident, mais il s'est avéré que cela n'était pas de leur responsabilité. J'ai donc pris l'initiative de signaler l'accident aux services municipaux par courrier recommandé avec accusé de réception. Malgré cette démarche, je n'ai reçu aucune réponse. En tant que personne âgée, je me trouve particulièrement affectée par cet événement et ses conséquences. Existe-t-il un recours légal pour obtenir réparation du préjudice subi ? Si oui, pourriez-vous m'orienter sur les démarches à suivre ?

Réponse de l'avocat

Je vous présente tout d'abord mes sincères sympathies pour l'accident que vous avez subi et les conséquences douloureuses qui en découlent. Votre situation soulève plusieurs questions importantes en matière de responsabilité et de réparation des dommages dans le cadre du droit public. Lorsque l'accident est causé par un élément du domaine public, comme dans votre cas une plaque d'égout, il est crucial de pouvoir prouver l'événement ainsi que la relation de causalité entre cet élément et le préjudice subi. La preuve peut se constituer de diverses manières : témoignages, photos de la plaque d'égout dans l'état où elle se trouvait au moment de l'accident, rapports médicaux détaillant vos blessures, etc. Concernant la faute, dans le contexte du droit public, il est nécessaire de démontrer que la collectivité responsable de l'entretien des voiries a manqué à ses obligations, soit par négligence (défaut d'entretien par exemple), soit par un acte positif (installation défectueuse). Cela dit, certaines jurisprudences tendent à considérer la responsabilité de la collectivité de manière quasi-automatique en cas d'accident provoqué par un défaut de l'infrastructure publique, sauf si la collectivité peut prouver une cause étrangère. Compte tenu de votre déclaration tardive et de l'absence de réponse à votre courrier, il est préférable d'agir rapidement. Je vous conseille de vous rapprocher d'un avocat en droit de la responsabilité publique. Celui-ci pourra évaluer les éléments de preuve disponibles, vous assister dans la rédaction d'une mise en demeure à la collectivité responsable, et si nécessaire, engager une action en justice pour faire valoir vos droits. N'oubliez pas que le délai pour agir est généralement de 4 ans à partir du jour de l'accident, mais il est impératif de mobiliser tous les éléments de preuve sans tarder pour renforcer votre dossier. Je reste à votre disposition pour toute assistance juridique dont vous pourriez avoir besoin dans cette épreuve.

Question 2 accident de scooter en glissant sur une flaque d'huile

J'ai été victime d'un accident de scooter en glissant sur une flaque d'huile sur la route. Un constat a été signé par l'Intercommunal de la ville, confirmant la présence de substances glissantes. Assuré seulement au tiers, j'ai soumis une demande d'indemnisation à mon assureur, Laura Assurance, mais après neuf mois, je n'ai reçu aucune réponse. Que puis-je faire pour avancer dans ce dossier ?

Réponse de l'avocat :

Je suis désolé d'apprendre que vous avez été impliqué dans un accident de scooter et que vous rencontrez des difficultés avec votre assurance. Votre situation nécessite une attention immédiate, surtout compte tenu du délai depuis l'accident et de la non-réponse de votre assurance. Premièrement, il est important de vérifier les termes de votre contrat d'assurance au tiers pour comprendre précisément quelles sont vos couvertures en cas d'accidents impliquant des facteurs externes tels que des substances glissantes sur la route. Même en étant assuré au tiers, si l'origine de l'accident est due à la négligence de la ville pour ne pas avoir maintenu la route en état sécuritaire, vous pourriez avoir droit à une indemnisation. Voici les étapes que je vous propose de suivre :

  1. Relance de l'assureur : Envoyer une mise en demeure à Laura Assurance par courrier recommandé avec accusé de réception, leur demandant une réponse formelle et un traitement de votre demande d'indemnisation. Ce document devra clairement indiquer que faute de réponse sous un délai fixé (généralement 15 jours), vous envisagerez des actions légales.
  2. Examen du rapport de l'Intercommunal : S'assurer que le rapport mentionnant la présence de substances glissantes est bien intégré dans votre dossier d'assurance, car il constitue une preuve essentielle de la non-responsabilité de votre part dans l'accident.
  3. Consultation juridique : Je vous recommande de prendre rendez-vous pour une consultation où nous pourrons examiner en détail votre contrat d'assurance, le rapport de l'Intercommunal, et toutes correspondances avec votre assurance. Cela nous permettra de déterminer la meilleure stratégie pour faire valoir vos droits.
  4. Action en justice : Si nécessaire, et en l'absence de réponse de votre assurance suite à la mise en demeure, il pourrait être opportun d'engager une procédure judiciaire pour obtenir l'indemnisation qui vous est due.

Vous n'êtes pas seul dans cette situation. Je suis ici pour vous aider à naviguer dans ces démarches et pour assurer que vos droits soient respectés.

Question 3 Plaque d'égout

J'ai subi un accident sur la voie publique à cause d'une plaque d'égout défectueuse qui a basculé sous mon poids, causant la fracture de ma cheville droite et d'autres dommages physiques. Cet accident a aggravé mon état, étant donné que je suis enceinte de cinq mois, et a induit des préjudices multiples : douleurs, préjudice moral lié aux risques pour ma grossesse et crises d'angoisse, préjudice professionnel dû à un arrêt de travail prolongé, préjudice d’agrément affectant ma mobilité et mes activités sociales, ainsi qu'un préjudice esthétique visible. Cet incident avait déjà été signalé et a causé des accidents similaires par le passé. Je prépare une demande d'indemnisation auprès de la Métropole responsable de la voirie. Pourriez-vous me conseiller sur la manière de chiffrer correctement ces préjudices et m'assister dans cette démarche ?

Réponse de l'avocat :

Je suis profondément désolé d'apprendre les circonstances de votre accident et les multiples préjudices que vous avez subis. Votre situation nécessite une approche minutieuse pour s'assurer que vous recevez une indemnisation juste et adéquate de la part des autorités responsables de la voirie. Voici les étapes et conseils pour préparer votre demande d'indemnisation :

  1. Documentation des préjudices : Assurez-vous de recueillir tous les documents médicaux pertinents qui attestent de vos blessures, des traitements reçus, et de votre suivi médical. Cela inclut les rapports médicaux, les factures des interventions chirurgicales, les prescriptions de rééducation, et tout autre justificatif de vos dépenses de santé.
  2. Évaluation financière des préjudices : Pour chiffrer vos préjudices, il est recommandé de faire appel à un expert en évaluation de dommages corporels. Ce professionnel pourra quantifier non seulement vos frais médicaux actuels et futurs, mais aussi évaluer les pertes de revenus, les coûts liés à l'adaptation de votre domicile, et les autres dépenses résultant directement de l'accident.
  3. Préjudice moral et professionnel : Le préjudice moral, notamment lié à l'angoisse et au risque pour votre grossesse, ainsi que l'impact sur votre carrière professionnelle, nécessitent une évaluation spécifique. Un expert peut également estimer ces dommages en prenant en compte les normes juridiques actuelles et les précédents judiciaires.
  4. Assistance juridique : Étant donné la complexité de votre situation et la gravité de vos préjudices, je vous recommande fortement de vous faire accompagner par un avocat en droit de la responsabilité civile et en droit des victimes d'accidents. Je peux vous aider à préparer et à soumettre votre dossier d'indemnisation, négocier avec les instances responsables, et, si nécessaire, représenter vos intérêts devant les tribunaux.
  5. Suivi : Je suivrai votre dossier de près, en m'assurant que toutes les démarches sont effectuées dans les délais requis et que vos demandes sont traitées avec l'attention et le sérieux qu'elles méritent.

Je vous invite à me contacter dès que possible pour fixer un rendez-vous, durant lequel nous pourrons discuter plus en détail de votre cas et commencer à préparer votre demande d'indemnisation. Vous pouvez me joindre au numéro que vous avez fourni ou par email.